Flash info
  • Commémoration Apatridie : 25 février 2017, deuxième anniversaire de la déclaration d'Abidjan sur la lutte contre l'apatridie.
Ministère des Affaires Etrangères
Service d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides
armoirie

Cinquante (50) chargés de communication et journalistes s’engagent dans la lutte contre les risques d’apatridie.

Mise en ligne le 13/10/2017 / Catégorie: Apatridie

Une vue des experts et des auditeurs à la fin de la formation au Centre de conférences du Ministère des Affaires Etrangères

 

Conformément à sa mission de protection des personnes à risque d’apatridie, le Service d’Aide et d’Assistance aux Réfugiés et Apatrides (SAARA) du Ministère des Affaires Etrangères , en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), a organisé un atelier de renforcement des capacités des Chargés de Communication des Ministères techniques et des Journalistes, sur la lutte contre les risques d’apatridie, les 02 et 03 octobre 2017, à la Salle Polyvalente du Ministère des Affaires Etrangères.

L’objectif de cet atelier de formation a été d’engager et d’outiller les participants dans la lutte contre l’apatridie. Il s’agit de créer un réseau et faire de cet instrument un relais d’informations fiables auprès des populations.

A l’ouverture de cet atelier, Monsieur Moussa TRAORE, Président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) a salué l’initiative du SAARA et du HCR pour cette formation et a promis que son organisation mettrait tout en œuvre pour apporter un appui certain dans la sensibilisation des lecteurs, des auditeurs et de l’ensemble des populations sur les dangers de l’apatridie. Quant à Monsieur Sébastien APATITA, Administrateur Principal de Protection du HCR, qui représentait Monsieur Mohamed TOURE, Représentant Résident du HCR en Côte d’Ivoire, il a indiqué que la Côte d’Ivoire est un modèle en Afrique de l’Ouest car elle a su faire preuve d’avancées notables dans la lutte contre ce fléau. 

Prenant la parole à sa suite, Monsieur Emmanuel FIEGOLO, Coordonnateur adjoint du SAARA, qui représentait le Conseiller technique du Ministre des Affaires Etrangères, Coordonnateur, s’est réjoui de la spécificité des auditeurs. Il leur a demandé d’utiliser les canaux et les moyens de communication sur lesquels ils travaillent, pour être au cœur de la sensibilisation des populations sur les dangers que représentent l’apatridie.  

Deux jours durant, les experts du HCR, ont vulgarisé la notion de l’apatridie, ses causes, ses conséquences et les solutions durables pour l’éradiquer auprès de cinquante professionnels des médias.

Au terme de cet atelier, un réseau dénommé : Réseau des Professionnels des Médias pour la lutte contre l’Apatridie (RPMA) a été mis en place, et Monsieur Hervé GOBOU, Journaliste de l’organe de presse en ligne infodusud.net a été élu Président dudit réseau pour un mandat d’un an.

Ce réseau d’une cinquantaine de journalistes travaillera à vulgariser l’apatridie et ses membres participeront activement à travers des productions écrites ou audiovisuelles, au concours du meilleur reportage sur : « la notion de l’Apatridie » doté du prix HCR, qui sera lancé dans le 04 novembre 2017.