Flash info
  • Commémoration Apatridie : 25 février 2017, deuxième anniversaire de la déclaration d'Abidjan sur la lutte contre l'apatridie.
Ministère des Affaires Etrangères
Service d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides
armoirie

Formation des agents de police du district d’Abidjan sur la protection des réfugiés en période électorale

Mise en ligne le 10/11/2015 / Catégorie: Protection de réfugiés

Photo de Famille d'une des séances de Formation à l'intention des Agents de Police: Etape de Treichville

 

Le Service d’Aide et d’Assistance aux Réfugiés et Apatrides (SAARA) du Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, a organisé en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), plusieurs séances de renforcement de capacité à l’intention des forces de l’ordre des différents districts de police de la ville d’Abidjan. Cette série de formation a débuté le jeudi 01 octobre au district d’Abobo  et a pris fin le mardi 13 octobre 2015 au centre pilote de Port Bouet avec les agents du district de police de cette commune. Ces formations interviennent dans un contexte marqué par la tenue de l’élection présidentielle et vise une meilleur protection des réfugiés dans cette période sensible, ou les bénéficiaires pourraient avoir maille à partie avec les populations ivoiriennes. Pour éviter les amalgames faits entre les mercenaires et les réfugiés dont une frange importante est de nationalité libérienne, le SAARA et le HCR ont décidé de former les agents de police sur les droits et obligations du réfugié. Au regard des conventions internationales de Genève de 1951 et de l’OUA de 1969, les réfugiés ont des droits mais également des devoirs. Ces formations ont servies de cadre pour présenter aux auditeurs le SAARA, les missions à lui assigner, et ses activités de protection internationale. Pour chaque séance de formation, on a pu noter l’interactivité entre le formateur et les auditeurs qui n’ont pas manqué de répondant, en posant des questions essentielles pour mieux comprendre et intégrer l’attitude à avoir face à un réfugié reconnu comme tel par les instances nationales (Commission Nationale d’Eligibilité, Commission de Recours….). Aussi, Mlle KACOU, Assistance Juridique du SAARA qui a conduit toutes ces formations n’a-t-elle pas manqué d’indiquer aux auditeurs les documents administratifs qui permettent d’identifier le réfugié entre autres la carte d’identité du réfugié conçue avec le concours de l’Office Nationale d’Identification (ONI).  Ce sont au total  250 agents de police formés à travers les districts de police de : Abobo, Adjamé, Williamsville, Cocody, Marcory, Treichville et Port Bouet.