Flash info
  • Commémoration Apatridie : 25 février 2017, deuxième anniversaire de la déclaration d'Abidjan sur la lutte contre l'apatridie.
Ministère des Affaires Etrangères
Service d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides
armoirie

Retour des Ivoiriens réfugiés: Réunion sous régionale sur la stratégie régionale de solutions durables pour les réfugiés ivoiriens

Mise en ligne le 17/09/2015 / Catégorie: Rapatriement Volontaire

 

ABIDJAN, Salle de conférence du Bureau Internationale du Travail (BIT). - 26 et 27 Mai 2014.

Environ 235 000 réfugiés ivoiriens sont rentrés des pays d’asile, entre Octobre 2011 et Mars 2014. Aussi, avons-nous constaté une augmentation des intentions de retour depuis décembre 2012, en raison principalement de l’évolution positive de la situation sociopolitique et sécuritaire de la Côte d’Ivoire.

C’est dans le but de développer une stratégie commune et de poursuivre l’élan du rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens, qu’une réunion sous régionale s’est ténue à Abidjan, sur la stratégie de solutions durables pour les réfugiés ivoiriens, les 26 et 27 Mai 2014, à la salle de conférence du Bureau Internationale du Travail (BIT) à Abidjan.

Cette réunion de haut niveau était présidée par SEM Robert Djerou LY, Secrétaire Général Adjoint du Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères qui représentait le Ministre d’Etat Charles Koffi DIBY, Madame Liz AHUA, Directrice Départementale du Bureau Afrique du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) à Genève, Monsieur Valentin TAPSOBA, Représentant Régional de l’UNHCR à Dakar, L’Ambassadeur Timothée EZOUAN, Directeur des Affaires Humanitaires et des Organisations Non Gouvernementales, Directeur du Service d’Aide et d’Assistance aux Réfugiés et Apatrides (SAARA) du Ministère des Affaires Etrangères, et Monsieur Mohamed TOURE, Représentant résident de l’UNHCR en Côte d’Ivoire.

Les Représentants Résidents de l’UNHCR en Guinée, au Ghana, au Libéria, au Togo, au Mali et les délégations gouvernementales en charge des questions des réfugiés dans ces pays, ont pris une part active à la réunion sous régionale.

La réunion s’est essentiellement portée sur les problèmes liés au retour des réfugiés ivoiriens et ils sont de tous ordres. Il s’agit notamment du manque criard d’information dans les camps des réfugiés qui pourrait inciter au retour volontaire, de l’insécurité aux frontières de l’ouest de la Côte d’Ivoire, du problème du foncier rurale, de l’insertion sociale et de la réintégration des retournés et des problèmes de documentation. Avant l’examen de ces problèmes par l’ensemble des participants, le SAARA a effectué une présentation sur les efforts déjà entrepris par l’Etat de Côte d’Ivoire pour promouvoir le rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens.

Cet exposé fluide a permis à l’auditoire d’apprécier les mesures prises au plan politique, au plan juridique, au plan sécuritaire, les efforts pour consolider la cohésion sociale et la réconciliation nationale et la stratégie du Gouvernement ivoirien pour la réinsertion sociale et la réintégration des rapatriés.

Pour soutenir les efforts de l’Etat de Côte d’Ivoire, les participants ont fait les recommandations suivantes :

  • Palier le manque d’information par une information publique accrue ;
  • Intensifier les « Go and See » et « Come and Tell » visits;
  • Visite avec les acteurs de l’opposition ivoirienne dans les camps de réfugié ;
  • Enregistrer un message avec une voix hautement officielle du Gouvernement qui appelle au retour des réfugiés ;
  • Reprendre les opérations de rapatriement volontaire, arrêtées depuis mars 2014 ;
  • Encourager le retour spontané en augmentant le montant du Cash Grant (Viatique), remis aux rapatriés pour une meilleure insertion ;
  • Renforcer la sécurité aux frontières.

A la fin de la réunion, Monsieur Mohamed TOURE, s’est félicité de l’ambiance qui a prévalu lors des travaux et a exhorté les représentants des gouvernements, à contribuer efficacement à la protection et à l’assistance des réfugiés. A son tour, l’Ambassadeur Robert Djerou LY, a exprimé la reconnaissance du Gouvernement ivoirien aux participants pour la qualité des travaux et pour les recommandations qui ont été  faites. Il a assuré tout l’auditoire de la volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire à  œuvrer pour un rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens, dans la sécurité et la dignité. Selon lui : « Les recommandations de la réunion doivent tout faire pour que les candidats au retour ne soient pas les potentiels réfugiés de demain ».